femme légère s'envole dans les nuages

Immunité : Les 5 clés d’une hygiène de vie qui renforce le système immunitaire

Posté dans: Dans mon corps, Zembrocal rédigé par Nadja H.Commenter

Femme légère s'envole dans les nuages
Un mode de vie sain indispensable à un système immunitaire fort

Notre équipe E-bienetre a organisé son « Zambrocal » trimestriel, sur le renforcement du système immunitaire : notre meilleur système de défense. Nous vous accompagnons afin que vous puissiez travailler en symbiose avec lui et non contre lui.

Il vaut en effet mieux prévenir que guérir!

Je me fais le devoir de vous accompagner dans la compréhension du lien étroit qui existe entre l’hygiène de vie et le système immunitaire.

Comprendre les liens : Pourquoi?

Pourquoi chercher à comprendre tous ces liens? Comprenez bien, pour être bien dans son corps, il est indispensable que ça se passe bien à tous les niveaux. On ne peut pas dissocier les organes, les systèmes et les échanges hormonaux, chimiques etc… comme on l’a fait en médecine pendant des années. Non! on est dans l’obligation de comprendre toutes les interactions (au moins à minima) pour traduire les messages de notre corps, le comprendre et y remédier . Vous pouvez apprendre à écouter votre corps à cette seule condition.

Il s’agit donc de connaitre nos besoins physiologiques spécifiques. Je ne vais pas déborder sur les spécialités de mes confrères et consœurs. Vous trouverez ici tous les sujets du Zembrocal trimestriel : Immunité (cliquez sur les sujets ici) :

  • Alimentation
  • Supplémentation, vitamines
  • Phytothérapie
  • Huiles essentielles
  • Probiotiques

Immunologie et hygiène de vie

Vous avez entendu ces dernières années cette expression « l’intestin notre 2ème cerveau ? » Intéressant ! Permettez-moi de souligner que l’expression n’est pas à mon sens tout à fait juste. Rien n’égale notre système nerveux central (le cerveau), l’intestin est un extraordinaire assistant, un bras droit magnifique mais il n’est pas aux commandes. Toutefois, en gardant cela à l’esprit, nous comprenons bien le lien étroit entre système nerveux central et système nerveux entérique (intestin). Et la recherche indique sans ambiguïté ce lien étroit, qui a, ces dernières années, bouleversé le monde scientifique.

Mais quel est le lien maintenant avec les systèmes nerveux « entérique » et « central » et le système immunitaire?

Eh bien, c’est très simple ! Le CNRS décrit ainsi : « Dans l’intestin se trouve être également notre réservoir de cellules immunitaires (+ de 200 000 000!) » . Extraordinaire.

Mais comment en prendre soin? Analysons le mode de vie dit « moderne »! Nous permet-il de satisfaire nos besoins réellement et correctement? Très lucidement, non! Notre mode de vie « moderne » est délétère : décrivons un peu :

  • Nuits écourtées voire décalées (fêtes associées à de fortes consommation d’alcool et drogue, travail de nuit).
  • Sédentarité ou à contrario sports intenses voire violents ou extrêmes
  • Peu ou pas de massages (que viennent faire les massages ici – me direz-vous?) 😉
  • Le « mauvais » stress qui s’immisce dans tous les moments de notre vie… même ceux qui sont censés nous apporter du bien-être et nous ressourcer (les vacances, les week-ends, les repas…. des moments où le stress n’a pas le droit de passer la porte….)
  • et le comble …. je vois tant et tant de personnes qui ne s’hydratent pas assez!!

Bon, vous l’avez compris : notre hygiène de vie ne répond pas à nos besoins fondamentaux . Alors qui trinque? Notre système immunitaire et oui…. alors STOP, arrêtons les dégâts!

1ère clé : Se préparer à un bon sommeil

Bébé dort sur le bras de son papa
« Le sommeil est la moitié de la santé »
Proverbe breton

Tout est dit dans ce proverbe breton! Expliquons quand même un peu… Que se passe-t-il dans la magie du corps lorsque nous dormons? Que dit la science d’aujourd’hui ?

Chez l’homme, il a été montré que le sommeil favorise l’apprentissage, la mémorisation et la réparation du système nerveux. 

INSERM

Le CNRS quant à lui dans ses études Pourquoi les humeurs jouent sur notre santé et Les derniers mystères du sommeil déclare ceci :

 » Les neurones communiquent entre eux grâce à des neurotransmetteurs comme : la sérotonine secrétée à 5% par les neurones et à 95% par l’intestin qui est impliquée dans la régulation de fonctions telles que le cycle du sommeil, … ainsi que l’inflammation… et l’histamine, qui module la réponse inflammatoire. »

« Sans sommeil, c’est bien simple, nous ne pourrions pas vivre. Cette activité à laquelle nous consacrons un tiers de notre existence ne permet pas seulement de reprendre des forces, elle… déclenche la production de certaines hormones (comme l’hormone de croissance), renforce l’efficacité du système immunitaire, régule le système cardiovasculaire, estompe les émotions négatives, etc. »

« De leur côté, les cellules immunitaires communiquent entre elles en sécrétant des protéines antivirales extrêmement puissantes, capables – en cas de réponse à une infection virale ou bactérienne – d’activer plus de 400 gènes : les gardiens de notre immunité. »

En effet, nous le comprenons bien, nos organes et leurs fonctions sont intrinsèquement liés. Le corps est un tout et la symbiose est indispensable. Or notre mode de vie actuel bouleverse nos rythmes physiologiques naturels.

Si les fonctions du sommeil sont encore mal comprises, dormir serait essentiel à l’efficacité du système immunitaire et protégerait l’homme des infections…  Le sommeil aiderait le système immunitaire à fonctionner et à se reconstituer.

INSERM 27.04.2016

Tous sommes d’accord sur le sujet : science et médecine conventionnelle, médecine chinoise, naturopathie, praticiens bien-être… le sommeil est révélateur d’un mode de vie. À partir du moment où il y a trouble du sommeil, il faut y remédier rapidement. Avoir un sommeil récupérateur et réparateur est indispensable à une bonne santé.

2ème clé : Faire de l’exercice « ni trop peu, ni trop, ni trop fort »

jeune femme dans un kayak sur un lac au milieu des montagnes
Pratiquez un sport adapté à votre condition physique et émotionnelle
et dans un cadre qui ressource

La sédentarité est dangereuse pour la santé

Qu’en disent les autorités sanitaires? Lisez bien leurs conclusions, elles sont affolantes !

La tendance mondiale va vers la diminution du volume total de l’activité physique quotidienne. L’inactivité physique est devenue l’un des principaux facteurs de risque pour les problèmes de santé et est à l’origine d’environ 10% de la mortalité totale dans la Région européenne de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon les estimations de l’OMS, l’inactivité physique est la cause de 5% de la charge des cardiopathies coronariennes, de 7% du diabète de type 2, de 9% du cancer du sein et de 10% de cancer du côlon.

Le Ministère des Solidarités et de la Santé, 2012

L’Organisation Mondiale de la Santé rappelle … que le manque d’activité physique peut avoir de graves conséquences pour la santé. On lui attribue environ deux millions de morts par an, ce qui amène l’OMS à lancer un avertissement : la sédentarité pourrait bien figurer parmi les 10 principales causes de mortalité et d’incapacité dans le monde.

OMS , 2002

Ne pas faire d’exercice ou trop peu, perturbe notre horloge biologique, empêche le développement de la masse musculaire, la bonne circulation de l’oxygène, augmente les tensions musculaires et favorise la rumination mentale voire les états dépressifs… et la liste n’est pas exhaustive.

Trop de sport et trop fort affaiblit le système immunitaire

Nous n’allons pas développer ici l’addiction au sport, c’est un sujet à part entière. Il faut néanmoins noter que le sport en trop grande quantité et trop intense (à l’échelle de l’individu : nous n’avons pas tous les mêmes capacités et les mêmes ressources) peut provoquer un burn-out c’est-à-dire un syndrome d’épuisement physique mental et émotionnel. Autant dire que tous les systèmes vont en prendre un coup et le système immunitaire d’autant plus.

Toutefois, il est bien d’insister sur le fait que pour chaque aspect de notre vie la règle d’or est l’équilibre en tout! Garder cela à l’esprit dans votre quotidien, n’écoutez pas votre cœur… mais votre corps ! Il ne faut pas confondre !

3ème clé : Adopter la « culture massage »

massage des mains relaxant
Se faire masser stimulerait le système immunitaire

Le massage est le parent pauvre et ignoré de la médecine occidentale! Et pourtant! On produirait de la sérotonine lors d’un massage, vous savez cette hormone que l’on prend dans les antidépresseurs…. et bien on n’aurait pas besoin d’antidépresseur….

Enfin, la science commence à s’intéresser aux effets du massage sur la santé… et oui. On en est encore qu’aux balbutiements ! Massage VS antidépresseur. Vous pariez sur qui ?

4ème clé : Comprendre « bon » et « mauvais » stress

La fréquence cardiaque, la tension artérielle, les niveaux de vigilance, la température corporelle et apport de glucose dans le sang… vont augmenter.

Le stress est un phénomène d’adaptation du corps qui nous permet de réagir à notre environnement. Notre organisme répond à un contexte stressant par une réaction en 3 phases (alarme, résistance, épuisement). C’est le syndrome général d’adaptation découvert en 1935, par Hans Selye. Si le stress s’installe dans la durée, dans tous les cas notre capacité à réagir s’altère, notre organisme s’épuise et apparaissent diverses conséquences pathologiques.

INRS – Institut national de recherche et de sécurité 

Tout est une question de « température ». En effet, quand quelqu’un me dit « j’ai de la température », je réponds c’est normal, si on n’a pas de température c’est qu’on est mort! Tout cela, pour vous expliquer que le stress c’est normal à dose minimale et occasionnelle.

Là encore tout est une question d’équilibre, notre système d’alarme interne doit être en état de fonctionnellement. Si la maison est en train de brûler et que je suis paralysée … vous comprenez bien que je suis en grand danger… En cas d’urgence, le corps doit normalement libérer des hormones dont l’adrénaline. La fréquence cardiaque, la tension artérielle, les niveaux de vigilance, la température corporelle et apport de glucose dans le sang… vont augmenter. Tout cela est nécessaire à l’état d’urgence, l’organisme est prêt à réagir ! Jusque-là tout est normal.

Par contre, cet état de stress ne doit en aucun cas devenir chronique. Sinon, vous passez au stade d’anxiété chronique. Vous puisez alors dans toutes vos réserves, et vous provoquerez des dégâts considérables sur l’ensemble des systèmes, dont celui qui nous intéresse aujourd’hui, le système immunitaire….

Quand notre organisme doit gérer la fatigue qui s’accumule, le stress voire pire l’anxiété chronique, on réduit considérablement ses défenses immunitaires. Il est donc important que vous appreniez à gérer votre stress, tant pour votre bien-être physique que mental. Faites-vous aider…. et un petit massage, pourquoi pas?

5ème clé : Buvez, buvez…. de l’eau bien-sûr!

L'eau rien ne peut la remplacer
L’eau, rien ne peut la remplacer

J’en vois un qui va sortir que sa bière bio faite maison est bonne pour sa santé (notre rédacteur en chef… pour ne pas le citer…)… mais là n’est pas la question! Beaucoup trop de gens sous-estiment leur besoin en eau!

Le corps humain est composé de 60% d’eau, rien ne peut la remplacer.

Il y a des signaux d’alerte qui ne trompent pas :

  • fatigue
  • vertiges
  • peau sèche,
  • troubles de la concentration

Chaque jour, nous perdons entre 2 et 2,5 litres

  • 60% par les reins soit 1,5 litres
  • 28% par la peau et les poumons soit 700 ml
  • 8% par la sueur et la transpiration soit 200 ml
  • 4% dans les selles soit 100ml

Pour combler cet équilibre hydrique il faut 2,5 litres par jour :

  • 60% d’eau soit d’1,5 litres par jour (eau, tisane, thé, sans sucre, sans lait ni boissons sucrées, ni les 100% pur jus ne peuvent remplacer l’eau)
  • 30% par les aliments riches en eau (si vous ne mangez que des pâtes et des pizzas…. inutile de vous dire qu’il vous manque 750 ml d’apport hydrique).
  • les 10% qui restent sont gérés par l’organisme lui-même soit 250 ml, (l’eau métabolique : c’est l’eau créée à l’intérieur d’un organisme vivant par le biais de son métabolisme, par oxydation des  nutriments énergétiques de sa nourriture.

Nota bene : pour la survie, le corps a besoin d’un litre d’eau.

L’équipe e-bienetre est heureuse de vous avoir présenté le sujet trimestriel: « comment renforcer notre système immunitaire? « .

Je vous invite à lire, si ce n’est déjà fait, les sujets suivants :

  • Immunité: les 5 clés d’une alimentation saine qui stimule le système immunitaire
  • Immunité : les probiotiques c’est pas automatique !
  • L’Échinacée : la reine pour booster l’immunité! 
  • HE Laurier Noble: comment booster son système immunitaire

L’équipe e-bienetre est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à nous contacter ici. Take care!

A propos de l'auteur

Nadja H.

Immergé dans le monde médico-social, mon souci premier a toujours été la santé et le bien-être des autres. Mais il fallait aller plus loin, beaucoup plus loin… Autodidacte, je me suis tournée vers la psycho-nutrition, la naturopathie, le massage coréen et la relaxation profonde. Ma devise "être léger dans la vie, c'est être léger dans la tête", cela permet d'être tourné vers les autres, car c'est de don de soi c'est ce qui rend heureux! Don't Worry, be Happy & Take Care!

Laisser un commentaire